Tumblr  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM.

Partagez | 
 

 life is a plant that grows out of death ft. slade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
devil you know.
avatar
Effigie : amanda seyfried. Double personnalité : holly robinson. Dollars en poche : 48 Âge du personnage : vingt-sept ans. Nom de code : harley quinn. Situation civile : coeur en mille morceaux. Quartier de résidence : ici et là, peut-être même derrière toi. Emploi : criminelle professionnelle, ancienne psychiatre à l'asile d'arkham, elle y a trouvé sa propre cellule depuis. Présence : présente.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: life is a plant that grows out of death ft. slade   Sam 28 Oct - 2:31

life is a plant that grows out of death

pamela l. isley & slade j. wilson
05 juin 2015
Ces pitoyables humains. Ils se cherchent toujours à se faire la guerre. Le monde ne tourne plus rond depuis bien longtemps. Et c’était une chose que Pamela a compris il y a quelques années déjà. Ses tentatives de reprendre le dessus sur cette planète s’étaient toujours avérées vaines. Mais un jour, elle y arriverait. Probablement pas aujourd’hui, mais peut-être demain. En attendant, elle gardait un œil sur Gotham et grimaçait de dégoût face aux événements qui s’enchaînaient. Crane, quelle idée. Ivy doutait de lui, de ses capacités. Lui, vaincre Batman ? Il n’arrivait même pas à créer une toxine à la hauteur dont Isley pourrait être sensible. D’un côté, on n’essaye pas d’empoisonner un poison, n’est-ce pas ? Lorsque ce n’était pas elle qui déclenchait une bataille contre l’humanité, elle préférait se retirer de toutes leurs activités. Se tenir à l’écart de ces mortels. Elle était Mère Nature, après tout. Les affaires humaines ne l’intéressaient pas. Bon peut-être un peu, du moins dans le cas où ils s’entretuaient, comme depuis ces derniers jours. C’était même plutôt satisfaisant, en un sens, bien qu’elle ait surtout l’impression que cette autodestruction lui enlèverait le plaisir que ce serait de les exterminer de sa propre main. Avec le temps, elle avait fini par s’adapter. Surtout après ses nombreux échecs. Mais elle apprenait de ses erreurs, ou presque, et revenait à chaque fois avec un nouveau plan. Elle était pourtant tombée sur Harley Quinn et le Pingouin, qui eux travaillaient pour l’Épouvantail. Ils ont essayé de la convaincre d’apporter son aide à Crane, mais Ivy était déterminée à rester en dehors de tout ça. Ce n’est pas une idée qui a plu, et elle s’était retrouvée de nouveau en cellule, gardée par les hommes de main de l’Épouvantail et de cet acolyte mystère. Rien de bien alarmant. Elle avait réussi à se libérer au bout d’un moment à l’aide de ses plantes, et là voilà repartie dans cette jungle devenue bien plus sauvage que d’habitude suite à une parcelle de toxine que Crane a renversée sur la ville. Une chance qu’elle ne puisse en être touchée. Alors reculée de tous, dans un coin de Robinson Park, elle attendait que la tempête ne passe. Entourée de ce qu’elle considérait comme ses propres enfants, elle s’était même permis un trône composé simplement d’un tronc et de lierres. Et elle continuait d’attendre, menaçait ceux qui osaient de s’approcher un peu trop de sa demeure voire en éliminait les plus curieux. Elle ne laissera personne l’approcher, pour quelque raison que ce soit… bon, sauf s’il s’agit de défendre la cause de ses précieuses plantes.
Invité
Invité
MessageSujet: Re: life is a plant that grows out of death ft. slade   Jeu 2 Nov - 22:58

Life is a plant that grows out of
death

Pamela L. Isley & Slade J. Wilson

Le véhicule blindé s'arrêta dans un crissement de pneus devant l'une des entrées du parc, accompagnés de deux des tanks lourdement armés de la Milice. Simple mesure de précaution au cas où un justicier, et en particulier Batman, déciderait de pointer le bout de son nez. Les portes du véhicule de commandement s'ouvrirent à la volée, et une escouade de miliciens descendit au pas de course, se mettant rapidement en position pour surveiller les deux côtés de la rue et les ruelles alentours, établissant rapidement un barrage qui dissuaderait les moins téméraires, aboyant des ordres à la volée. De toute façon, à part les justiciers, personne n'était assez fou pour s'attaquer aux forces de la Milice. Le GCPD manquait d'équipement, d'effectifs et de compétences pour ça. Et ils avaient de toute façon bien trop à faire avec les criminels qui sévissaient en ville pour essayer de venir se frotter à la Milice de Jason. Le gouvernement... bah, Crane les tenait par les valseuses, et ils n'agiraient pas tant qu'il y avait un risque que l’Épouvantail ne libère sa toxine sur tout Gotham, faisant des tas de morts. Non, il n'y avait guère que Batman et sa clique qui pouvaient encore agir, et pour le moment, ils n'avaient pas franchement l'avantage. Et tant qu'ils seraient sur la défensive, toute la criminalité de Gotham ferait ce qui lui plairait, avec la bénédiction de la Milice.
Descendant du véhicule, Slade jeta un regard autour de lui, avant de se tourner en direction de Robinson Park. C'était là qu'elle était. Sa cible du moment. Le Chevalier et Crane étaient occupés à finir les derniers préparatifs à Ace Chemicals, mais ils avaient un autre problème relativement épineux à régler ici. Poison Ivy. C'était grâce à eux qu'elle était libre, et l'empoisonneuse n'avait rien trouvé de mieux pour les remercier que de prendre la poudre d'escampette et partir de son côté. Ce que ni Jason, ni Crane ne pouvaient permettre. Elle représentait un trop grand danger pour leurs plans, et ils ne pouvaient prendre le risque que Batman se serve d'elle pour mettre à mal ce qu'ils avaient préparé depuis des mois. Il fallait la garder sous contrôle, ou s'assurer qu'elle ne puisse pas intervenir. De manière définitive. C'était pour ça que Deathstroke était ici. Parce que malgré tout l'entrainement des hommes de la Milice, ils n'étaient pas de taille face aux pouvoirs d'Ivy. Quand ce n'était pas ses plantes qui vous réduisaient en pièces, c'était ses poisons ou autres toxines qui vous transformaient en cadavre. Quand elles ne faisaient pas de vous des pantins sans la moindre volonté. Slade lui... il avait ses propres talents particuliers. Dont la faculté de résister à tous les gaz, poisons et autres toxines qu'on pouvait trouver sur cette bonne vieille planète bleue. Ce qui le rendait tout à fait capable pour cette mission « Vous voulez vraiment pas qu'on y aille avec vous monsieur? » « Elle ne ferait qu'une bouchée de vous. Restez ici et empêchez quiconque d'entrer. » Slade se dirigea vers l'entrée du parc, s'arrêta à mi-chemin, avant de se tourner vers les miliciens « Si je ne suis pas revenu dans une heure, dites au Chevalier d'incinérer cet endroit jusqu'à la dernière brindille. » Soit Ivy sortirait d'ici avec lui, soit il s'assurerait d’anéantir le dernier véritable espace vert de Gotham sous les flammes. Slade n'avait jamais été du genre à faire les choses à moitié, et avec la menace que représentait Ivy, il n'allait clairement pas se retenir.
Avançant dans le parc, Slade s'empara du bâton dans son dos, tous les sens aux aguets. Ici, il était clairement en territoire ennemi. Inutile d'essayer d'être discret, Ivy devait déjà savoir qu'il était là depuis qu'il avait posé la semelle de sa botte dans le parc. La moindre plante, la moindre liane, la plus petite racine pouvait s'attaquer à lui et essayer de l'étrangler. Dans le meilleur des cas. Il fallait qu'il soit extrêmement prudent tant qu'il n'avait pas trouvé Ivy, et ça serait sûrement bien pire une fois qu'il serait tombé sur la rousse. Parce qu'elle n'allait clairement pas se laisser faire, et même si Slade avait des capacités surhumaines, il s'avançait dans le repaire du grand méchant loup. Ou plutôt de la grande méchante méta-humaine qui était au beau milieu d'un immense parc dont elle pouvait contrôler chaque centimètres carrés, et qui n'allait sûrement pas hésiter pour essayer de le tuer. Il était totalement à la merci de l’écoterroriste, et pour le moment il ne devait sa survie qu'au bon vouloir de la demoiselle « Je sais que tu es là Ivy. Inutile de te cacher, tu sais très bien que je finirais par te débusquer tôt ou tard. Et je n'ai ni la patience, ni la sympathie de notre amie la chauve-souris. » Batman était bien plus du genre à aboyer qu'à mordre. Slade lui avait bien plus de tripes que le justicier, et il était tout à fait prêt à mettre ses menaces à exécution « Je veux juste discuter. Promis, je ne toucherais pas à tes géraniums chéris. » Il ne le ferait pas... tant qu'il n'y était pas obligé. Parce que si Ivy le poussait à montrer les crocs, ça risquait d'être une toute autre histoire.

made by roller coaster
 
life is a plant that grows out of death ft. slade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Life in UCLA
» QUINOA yon plant ki pouse nan sol arid ki ta bon kom aliman pou kombat grangou
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
rise above :: Pause café :: Archives :: Aventures déchues-
Sauter vers: